Assurance décès : qu’est-ce que c’est ?

Il n’y a qu’une seule chose d’inévitable dans la vie. Il s’agit de la mort. Chacun de nous mourra un jour, certains partiront plus tôt tandis que d’autres tarderont. Mais nous finirons tous six pieds sous terre. Certaines personnes pensent à la mort plus que d’autres. Ils pensent surtout à après leur mort, et non pas dans une perspective religieuse. Ils pensent à la situation dans laquelle leurs familles se retrouveront. Ils veulent continuer à subvenir aux besoins de leur famille, même dans l’au-delà.

Fonctionnement de l’assurance décès

L’assurance décès est une solution de prévoyance, afin d’assurer l’avenir de ses proches. Il s’agit d’un contrat d’assurance vie qui prévoit une couverture financière à un bénéficiaire que l’assuré désignera au moment de la signature du contrat. L’assurance décès aboutit au moment du versement du capital aux bénéficiaires, à la mort de l’assuré.

Il existe deux types de contrats d’assurance décès :

Assurance temporaire décès : il s’agit d’une assurance temporaire, prévue sur une période de temps donnée. Si l’assuré décède pendant cette période, le bénéficiaire du contrat recevra un capital. Toutefois, si l’assuré est en vie au terme de ce contrat, ce dernier prend fin. Les cotisations versées sont irrécupérables. Ce type de contrat peut servir à :

  • Rembourser un prêt : l’assurance est dans ce cas généralement souscrite par l’établissement financier. La durée est limitée à la durée du crédit. Le but de cette manœuvre est pour l’établissement financier de garantir le paiement du crédit.
  • Financer l’éducation de ses enfants : si l’assuré décède pendant la période indiquée sur le contrat, une rente sera versée à ses enfants jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge prévu dans le contrat. Les parents peuvent ainsi garantir une éducation à leurs enfants, même s’ils décèdent auparavant.

Assurance vie entière : ce contrat est à durée indéterminée, c’est-à-dire qu’il prendra fin une fois le décès de l’assuré, quelle que soit la date. Les usages possibles pour ce type de contrat :

  • Assurer un avenir à ses proches : afin de compenser la baisse de revenu de la famille, une rente sera versée, leur permettant de garder un train de vie similaire et stable.
  • Assurer des revenus à un enfant handicapé : en cas de décès, une rente sera versée afin de pouvoir répondre à la prise en charge de l’enfant handicapé.
  • Financer ses obsèques : c’est un contrat spécifique dont l’objectif est d’assurer la prise en charge des obsèques et l’accompagnement de la famille dans les démarches et procédures.

Inconvénients de l’assurance décès

Il existe un gros inconvénient concernant les assurances décès. Il s’agit des contrats à durée temporaire. En effet, le contrat prend généralement fin lorsque l’assuré atteint un certain âge. Cet âge est prévu dans le contrat à la signature. Si l’assuré est toujours en vie, l’assurance prend fin, et les cotisations seront perdues.

D'autres propositions :

Bourgogne-tourisme-drt.fr