Paris sportifs : qui gagne, qui perd ?

Depuis le siècle dernier, des petits malins adeptes des courses hippiques ont commencé à parier sur des chevaux de courses tandis que d’autres fans de Baseball misaient de l’argent sur leurs équipes favorites aux Etats-Unis. Les conditions étaient alors réunies pour qu’apparaisse le métier de bookmaker.

C’est ainsi que sont apparus les premiers paris sportifs. Aujourd’hui les paris sportifs ont évolué et d’énormes mises circulent en ligne à travers les quatre coins de la planète, mais en France, pendant 1800, c’est Michel Oller, parfumeur de son état, qui a mis en place une technique visant à prélever 05% de commission sur les dépôts à base des tickets de pari sur les courses hippiques.

Les mises étaient tout simplement entreposées dans une caisse à proximité des joueurs qui se partageaient les gains après le résultat des courses. Des gains octroyés selon les cotes respectives des chevaux sur lesquels les joueurs avaient misés. Le pari mutuel, le premier type de pari sportif était alors né, mais ce n’est qu’en 1887 que l’Etat français l’officialisera.

Quels paris sportifs choisir ?

Les paris sportifs sont aujourd’hui accessibles à tous, avec toutefois une préférence en France pour les paris sportifs en ligne, qui ne nécessitent aucun déplacement vers les champs de course ou les rings de catch ou de boxe. Miser de l’argent sur un événement sportif, le vainqueur d’une course, le nombre de but marqués par une équipe, ou une finale entre deux champions de boxe peut rapporter gros en fonction de la somme misée. Chaque pari formulé est un indice sur la cote et renseigne sur les gains à remporter. Pour cela, il faut choisir de miser sur une cote élevée, car plus cette dernière est élevée, plus le résultat est improbable. Ce qui fait, en théorie, que le parieur misant sur une cote minimale engendre un gain minimal.

Quel est le pari sportif le plus rentable ?

Pour générer de l’argent, le taux de réussite doit être élevé face à une cote importante, mais le facteur chance joue également un rôle déterminant. De nombreux joueurs ont passé toute leur vie à jouer de manières occasionnelles aux paris sportifs et n’ont jamais gagné. D’autres, par contre, ont misé une fois et ont remporté le jackpot. Il existe, certes, des professionnels dans différents domaines pour se prononcer sur l’issue d’une rencontre sportive ou d’une course de chevaux. Ces analystes examinent :

  • Toutes les conditions sous lesquelles se déroulera l’épreuve.
  • Les antécédents des matchs, des athlètes ou des chevaux, s’il s’agit d’une course hippique.
  • Le seuil minimal de la cote.

C’est ainsi que sont effectués les pronostics, et l’opinion des analystes n’est pas sans influer sur le montant des gains à remporter. Si tous les parieurs misent sur le même cheval, il n’est pas évident de remporter le gros lot, ni parfois de rembourser la mise même en étant vainqueur.

D'autres propositions :

Bourgogne-tourisme-drt.fr