Implant dentaire : quelles sont les contre-indications ?

La pose d’un implant dentaire passe par plusieurs étapes, mais le processus diffère d’un cas à un autre. Effectivement, le chirurgien dentiste tien compte de plusieurs facteurs, tel que : le type d’implant qu’il faut poser, le type de la dent à substituer, ainsi que l’état de l’os de la mâchoire. Concernant le protocole suivi, c’est le suivant :

  • Effectuer une incision au niveau de la gencive et préparer l’os de la mâchoire pour accueillir la racine,
  • placer le pilier en titane ou en zircone,
  • visser l’implant et poser la couronne en céramique.

Par contre dans certains cas, la pose de l’implant dentaire est fortement déconseillée, et ce, pour plusieurs facteurs d’échec. Parmi ces derniers, voici les plus importants :

  • Les maladies cardiaques (valvulaires surtout)
  • le diabète,
  • l’insuffisance rénale,
  • l’hypertension,
  • plusieurs allergies,
  • le tabagisme.

Pour en apprendre davantage, veuillez vous diriger vers le site suivant : http://www.implantdentaire.info.

Les tarifs des implants dentaires

Implant dentaire : quelles sont les contre-indications ?

Les tarifs des implants dentaires varient d’un dentiste à un autre en fonction de plusieurs paramètres. En effet, il faut prendre en considération les instruments chirurgicaux, les différentes parties de la prothèse et ses matériaux, ainsi que la difficulté de la pose et le personnel. Tous comptes faits, cela coûtera entre 800 et 2500 euros.

Bourgogne-tourisme-drt.fr